Actualités

Retour à la liste

Programme d’analyse des systèmes éducatifs de la CONFEMEN (PASEC) : Mobilisation pour réussir l’évaluation PASEC2019

Parution : 28/03/2017 Auteur : Admin

photo groupe regroupement1-PasecLes travaux du premier regroupement des équipes nationales PASEC dans le cadre de l’évaluation PASEC2019 ont débuté ce 27 mars 2017 à Saly, au Sénégal. Pendant cinq jours, le PASEC et les équipes nationales vont échanger sur le bilan de l’évaluation PASEC2014 et sur les enjeux et le cadre méthodologique de l’évaluation PASEC2019 en vue de leur appropriation par les pays participants.

Dans son discours d’ouverture des travaux, le Secrétaire général de la CONFEMEN a situé le rôle et la place de l’évaluation des apprentissages dans le développement des systèmes éducatifs. Pour lui, l’évaluation des acquis des élèves est un moyen qui permet d’apprécier le niveau de maîtrise des connaissances et des compétences des élèves dans une matière donnée. Elle est un instrument de contrôle, de suivi et de pilotage de la qualité de l’éducation. Elle contribue à mieux cibler les politiques éducatives pour plus d’efficacité et de réussite des apprenants. Elle permet également d’apprécier le niveau d’équité d’un système éducatif.

Le Secrétaire général a poursuivi en soulignant que les résultats issus de la première évaluation internationale PASEC2014 ont montré qu’en dépit des efforts consentis par les pays et la communauté internationale, et malgré les progrès enregistrés dans le domaine de l’accès, de nombreux défis restent à relever dans le domaine de la qualité, de l’équité et de la disponibilité des ressources pédagogiques.

Pour M. KI, la culture de l’évaluation des acquis scolaires devient donc un impératif pour les pays francophones du sud si l’on veut promouvoir une éducation inclusive et de qualité pour tous d’ici 2030 et surtout tirer profit du dividende démographique au cours des années à venir.

En rappel, l’évaluation PASEC2014 a concerné dix pays francophones d’Afrique subsaharienne : Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Congo, Côte d’Ivoire, Niger,  Sénégal, Tchad et Togo. Ces pays ont participé à une vaste enquête qui a permis de tester les compétences des élèves en lecture et en mathématiques, en début et en fin de scolarité du primaire. Cette évaluation a permis, pour la première fois, de comparer les résultats des élèves du primaire de dix pays africains francophones.

Le rapport international et les rapports nationaux de cette première évaluation internationale du PASEC ont été publiés. Ils sont disponibles en ligne sur le site : www.pasec.confemen.org.

Après cette première expérience réussie, le PASEC entame la préparation de sa deuxième évaluation internationale (PASEC2019) qui concernera, en plus des pays du PASEC2014, de nouveaux pays : Gabon, Guinée, Madagascar, Mali et RD Congo.