Actualités

Retour à la liste

Préparation de la mise à l’essai de l’évaluation PASEC2019 : les équipes nationales se réunissent à Libreville

Parution : 28/02/2018 Auteur : Admin

La cérémonie d’ouverture du 2e regroupement des équipes nationales PASEC a eu lieu ce 26 février, à Libreville, sous la présidence du Premier ministre du Gabon et en présence de la Ministre de l’Education nationale et du Secrétaire général de la CONFEMEN.

Ce 2e regroupement, qui constitue une étape importante pour le lancement de la mise à l’essai des instruments et procédures de l’enquête, vise comme objectifs de : présenter les enjeux de cette mise à l’essai ; présenter les enjeux de la mise en place de l’enquête enseignante ; valider un calendrier commun pour la préparation et la réalisation des activités ; présenter les livrets de la mise à l’essai et mettre à disposition de chaque pays leur version témoin ; présenter les procédures techniques de la mise à l’essai ; organiser des cas pratiques autour de la formation des administrateurs de test pour sensibiliser les pays aux procédures ; présenter aux pays les procédures administratives de gestion des fonds délégués.

Dans son discours à l’ouverture des travaux, le Secrétaire général de la CONFEMEN, M. Ki Boureima Jacques, a mis l’accent sur les enjeux liés à l’évaluation des acquis scolaires qui est un moyen permettant d’apprécier le niveau de maîtrise des connaissances et des compétences des élèves dans une discipline donnée. Pour lui, l’évaluation est un instrument de contrôle, de suivi et de pilotage de la qualité de l’éducation et contribue à mieux cibler les politiques éducatives pour plus d’efficacité, d’équité et de réussite des apprenants.

La Ministre de l’Education du Gabon et Présidente en exercice de la CONFEMEN,  Mme Nadine Patricia Anguile Obame, a témoigné de l’intérêt pour le Gabon de faire partie des 15 pays du PASEC2019. « Le système éducatif de notre pays pourrait ainsi apprendre beaucoup des autres systèmes éducatifs pour s’améliorer davantage et gagner de plus en plus en efficacité » a-t-elle ajouté.

Le chef du gouvernement, M. Emmanuel Issoze Ngondet, pour sa part, a dit toute l’importance que le Gouvernement du Gabon accorde au développement du capital humain qui constitue le 6e objectif du Plan Stratégique Gabon Emergent (PSGE). « Nous ambitionnons de doter notre pays d’un système d’enseignement primaire de qualité, susceptible d’impacter les niveaux secondaire et supérieur » a-t-il ajouté tout en faisant remarquer que sans un capital humain de qualité, aucune Nation ne peut prétendre au développement social, politique et économique quelles que soient les ressources économiques dont elle peut disposer.

Les travaux qui se poursuivent jusqu’au 2 mars prochain, réunissent les membres des équipes nationales des 15 pays participants à l’évaluation PASEC2019 : Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée, Madagascar, Mali, Niger, République Démocratique du Congo, Sénégal, Tchad et Togo.