Actualités

Retour à la liste

4e regroupement des équipes nationales PASEC

Parution : 03/05/2016 Auteur : Ndiaga Mahip DIOP

Renforcer les capacités des équipes nationales pour réussir la production des rapports nationaux

Le 4e regroupement des équipes nationales PASEC s’est tenu du 21 au 25 mars 2016 à Yaoundé au Cameroun. Il a réuni les équipes nationales des 10 pays de PASEC2014 (Bénin, Burkina-Faso,  Burundi, Côte-d’Ivoire, Congo, Niger, Sénégal, Tchad, Togo) ainsi que celle de Madagascar. Cette rencontre visait à appuyer les pays dans la production des rapports nationaux de l’évaluation PASEC2014.

Mme Mioko Saito de l’Institut international de planification de l’éducation (IIPE) a participé à l’atelier et dispensé une formation sur les principales phases du cycle de recherche sur les politiques éducatives pour piloter et évaluer la qualité de l’éducation et sur le passage des analyses de données aux suggestions d’ordre politique.

En complément de cette formation les équipes nationales ont pu travailler avec l’équipe du PASEC sur le canevas des rapports nationaux et discuter l’état d’avancement de la rédaction et la finalisation des rapports nationaux. Des jeux de rôle entre les participants ont permis aux participants de simuler des débats politiques en vue de dégager des messages forts dans la perspective de communication sur les rapports nationaux. A ce titre, les pays ont été invités à prendre les dispositions nécessaires pour réussir la communication autour des résultats des rapports nationaux. Un plan type de communication pour les rapports nationaux a été présenté.

Dans son discours d’ouverture des travaux, le Secrétaire général du ministère de l’Education de Base, représentant Mme la Ministre, a tenu à saluer l’engagement de la CONFEMEN et tout l’intérêt qu’elle ne cesse d’accorder à l’amélioration de la qualité des systèmes éducatifs de l’espace francophone. Pour M. Bisse BEA, le 4e regroupement des équipes nationales PASEC constitue une bonne opportunité de s’approprier tous les outils et instruments qu’exige l’évaluation d’un système éducatif. Il a invité les participants à traduire leur expertise en actes qui permettront de faire avancer nos systèmes éducatifs.