Actualités

Retour à la liste

Acquis scolaires : Jean-Martin Coulibaly s'approprie les résultats du PASEC2014

Parution : 22/09/2016 Auteur : Ndiaga Mahip DIOP

Le ministre de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation, Jean-Martin Coulibaly, entouré de ses plus proches collaborateurs, a présidé la cérémonie de restitution des résultats de l’évaluation des apprentissages du Programme d’Analyse des Systèmes Éducatifs de la CONFEMEN (PASEC) de 2014, le lundi 19 septembre 2016 à Ouagadougou.

Les pays membres de la Conférence des ministres de l’éducation des Etats et gouvernements de la Francophonie, réalisent des évaluations des performances de leurs systèmes éducatifs tous les 5 ans, dans les disciplines instrumentales à savoir le calcul et la lecture, dans l’objectif d’améliorer leur performance et leur pilotage.
La dernière évaluation a été réalisée en 2014 et a concerné 10 pays dont le Burkina Faso. Elle a couvert les 3 régions et a touché 969 élèves du CP2 et 3412 élèves du CM2 dans 200 écoles primaires. A l’effet de renseigner l’autorité pour mieux orienter l’action, ces précieuses informations qui se dégagent de cette enquête ont été présentées aux plus hautes autorités du MENA.

Sur les 10 pays qui ont pris part au PASEC2014, le Burkina se classe 2ème dans les deux disciplines évaluées. Il ressort d’une part que 40% des élèves enquêtés n’ont pas les compétences de base requises et d’autre part que le redoublement n’est pas une mesure efficace pour permettre aux élèves en difficultés de s’améliorer pour la simple raison qu’au constat , les redoublants demeurent toujours moins performants.

L’enquête revèle aussi, les disparités d’une région à l’autre , et pour tirer notre système éducatif vers le haut, le rapport recommande d’accorder une attention particulière à la région du sahel , dont les indicateurs sont peu reluisants.

Pour le ministre Coulibaly, l’évaluation est importante en ce qu’elle nous permet de savoir si nous agissons dans la bonne direction. Tout en remerciant les partenaires pour leur accompagnement et l’équipe du PASEC pour la qualité du travail rendu, il a réaffirmé la ferme volonté du ministère de tout mettre en oeuvre pour consolider , améliorer les acquis avant la prochaine enquête prévue pour 2019 .

DCPM/MENA