Actualités

Retour à la liste

Évaluation internationale PASEC2019 : Signature de convention avec le Congo

Parution : 16/02/2018 Auteur : Ndiaga Mahip DIOP

Le ministre de l’enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation de la République du Congo, M. Anatole Collinet MAKOSSO a effectué, le 3 février 2018, une visite de courtoisie et de travail au siège de la CONFEMEN, à Dakar.

Au cours de cette visite, le ministre et le Secrétaire général de la CONFEMEN ont procédé à la signature de la convention entre la CONFEMEN et le ministère congolais en charge de l’Education pour la mise en œuvre de la 2e évaluation internationale du PASEC dénommée « PASEC2019 » dont la mise à l’essai des instruments et procédures de collecte est programmée pour avril-mai 2018.

Le ministre a exprimé toute sa satisfaction pour le travail de qualité réalisé dans le cadre de la première évaluation internationale PASEC2014. Il a indiqué que les résultats obtenus par le Congo sont analysés à la loupe afin d’aboutir à la prise de mesures pour utiliser les points forts et corriger les insuffisances. Il a exprimé ses remerciements au Secrétaire général et à son équipe, ainsi qu’aux membres de l’équipe nationale PASEC du Congo pour la réussite de ce premier cycle d’évaluation internationale.

Pour le ministre MAKOSSO, la participation du Congo à la 2e évaluation internationale traduit la confiance et la reconnaissance des autorités congolaises à la CONFEMEN dont les travaux ont un impact important sur l’amélioration des politiques éducatives. Il a terminé en disant que le Congo respectera ses engagements et qu’il ne ménagera aucun effort pour faciliter la mise en œuvre des activités et faire du PASEC2019 une réussite.

Le Secrétaire général de la CONFEMEN, M. KI Boureima Jacques, s’est dit honoré par la visite du ministre. Il a souligné toute sa satisfaction pour la signature effective de la convention qui témoigne de l’intérêt que le Congo accorde à la CONFEMEN et à son programme PASEC.

Le ministre et le Secrétaire général ont, tous les deux, insisté sur le rôle capital de l’évaluation dans le développement des systèmes éducatifs et particulièrement dans l’amélioration du pilotage de la qualité de l’éducation.