Actualités

Retour à la liste

Recrutement d’un Consultant chargé de l’élaboration d’un guide pour le choix d’un logiciel CAPI et d’un logiciel de saisie des données

Parution : 16/05/2022 Auteur : Admin

Depuis la 56ème session ministérielle de la CONFEMEN tenue à Abidjan en juillet 2014, les Etats et Gouvernements membres de la CONFEMEN n’ont jamais cessé d’affirmer leur souhait de disposer des résultats sur les performances des systèmes éducatifs au-delà de l’école primaire.
Aujourd’hui, l’objectif d’une éducation inclusive et de qualité pour tous, réaffirme la nécessité de la mise en place d’évaluations des apprentissages pour l’ensemble de l’enseignement de base afin, d’une part, de renseigner complètement l’indicateur 4.1.1
 de l’ODD4 et d’autre part, de partager, de façon transparente, l’information sur les performances des élèves et des enseignants, ainsi que sur les divers facteurs internes et externes qui les déterminent, pour mieux orienter les politiques, les plans d’action et les projets d’amélioration continue de la qualité et de l’équité de l’éducation.
La CONFEMEN, en tant que conférence ministérielle francophone en éducation, ayant adhéré à la Déclaration d’Incheon en 2015, a réaffirmé sa volonté d’accompagner les pays vers ces objectifs en favorisant un espace d’expertise et de solidarité francophone à travers notamment son Programme d’Analyse des Systèmes Educatifs de la CONFEMEN (PASEC). Ce programme a produit des données et des analyses sur les performances des systèmes  éducatifs et les facteurs qui concourent à la qualité de l’éducation par l’intermédiaire d’enquêtes à grande échelle sur les acquis des élèves au primaire en 2014 et en 2019 (PASEC2014 et PASEC2019).
La prochaine évaluation internationale dénommée PASEC2024 prévoit la participation d’un nombre plus important de pays par rapport à l’évaluation PASEC2019 tout en élargissant son champ de couverture à la dernière année du collège. Ces innovations doivent être accompagnées d’une amélioration du processus de collecte et de saisie des données pour minimiser les erreurs de saisie, réduire le temps de saisie et de nettoyage des données et optimiser le processus de production des données.
A cet effet, une réflexion a été menée sur la méthode de collecte de données ainsi que sur l’interface de saisie pour l’évaluation PASEC2024. Cette réflexion a permis d’identifier deux méthodes de collecte des données, celle utilisant le papier/crayon et celle utilisant un appareil  électronique (ordinateur, tablette, téléphone portable, etc.) et de proposer pour l’évaluation PASEC204 que les tests de fin de scolarité et ceux de fin de collège soient administrés sous le même format (papier-crayon) comme pour le PASEC2019, et les tests de début de scolarité à travers la méthode CAPI (COMPUTER ASSISTED PERSONAL INTERVEW).
En effet, la passation des tests à travers les ordinateurs ou les tablettes auxquels les élèves ne sont généralement pas familiers peut créer des biais de mesure de leurs compétences. La méthode CAPI est plus adaptée aux enquêtes face à face où l’enquêteur est celui qui renseigne les questionnaires suite aux réponses des enquêtés. Ainsi, dans le contexte de l’évaluation internationale du PASEC, seuls les tests élèves de début de scolarité peuvent être administrés via l’utilisation de la méthode CAPI sans biaiser les estimations sur les compétences des élèves.
Cependant, la saisie des données issues des tests portant sur les élèves de fin de scolarité primaire et collège à travers un logiciel de saisie plus performant peut minimiser les erreurs de saisie, réduire les délais de saisie et du nettoyage des données.
Dans cette perspective, le PASEC envisage la mobilisation d’une expertise pour l’analyse des possibilités en vue du choix d’un logiciel de saisie des données sur la base de questionnaire version (fin de scolarité et collège) et d’un logiciel qui permettra la conception de questionnaire électronique (CAPI) pour la collecte de données en début de scolarité.

Télécharger les termes de référence