Actualités

Retour à la liste

Restitution des résultats de l’évaluation PASEC2019 du système éducatif du Burkina Faso

Parution : 01/06/2022 Auteur : Admin

 

Le ministère de l’Éducation nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales et la CONFEMEN ont organisé, le 31 mai 2022 à Ouagadougou, un séminaire national de restitution des résultats nationaux de l’évaluation PASEC2019.

Le Coordonnateur du PASEC, M. Hilaire HOUNKPODOTE, représentant le Secrétaire général de la CONFEMEN, après les mots de remerciements au pays et aux partenaires, notamment l’AFD et DDC Suisse, a, dans son intervention, évoqué la méthodologie du PASEC basée sur une longue démarche scientifique et consultative qui a permis de mesurer les compétences en lecture et en mathématiques des élèves. Il n’a pas manqué de souligner le contexte de résilience du système éducatif burkinabè face à la crise sécuritaire que traverse le pays. La CONFEMEN, dira-t-il, reste solidaire du pays et exprime son engagement à accompagner le gouvernement dans ce contexte difficile pour réussir la continuité pédagogique. Pour lui, malgré cette situation difficile, le Burkina Faso a enregistré des progrès à certains niveaux comparativement aux résultats de 2014. Toutefois, a-t-il ajouté, l’évaluation révèle que des efforts importants restent encore à faire en matière de qualité et d’équité du système éducatif burkinabè.

Pour le Secrétaire général du ministère, M. Ibrahim Sanon, représentant le ministre, la participation du Burkina Faso aux évaluations du PASEC permet au pays de disposer d’indicateurs complémentaires sur la qualité de l’éducation et favorise une comparaison entre les performances des élèves Burkinabè et ceux des autres pays. Il a poursuivi en notant que la finalité de ces évaluations est de produire des informations utiles sur l’évolution des performances des systèmes éducatifs des pays, afin d’améliorer la formulation et le suivi des politiques éducatives, au niveau national et international.

Il convient de souligner que pour l’évaluation PASEC219, il s’est agi non seulement de mesurer le niveau de compétences des élèves en début et en fin de scolarité primaire, en langue d’enseignement et en mathématiques mais aussi les connaissances et compétences des enseignants du primaire en compréhension de l’écrit, en mathématiques et en didactiques de la compréhension de l’écrit et de mathématiques. Au Burkina Faso, l’enquête a couvert 394 écoles dans les 13 régions du pays. Les données collectées ont servi à la production du rapport international, à l’issue de laquelle le pays a produit son rapport national. En plus du rapport international, la production du rapport national se justifie principalement par la nécessité de contextualisation des résultats et de comparaison de ces résultats entre les régions du pays. Le rapport national rend compte du niveau de performances des élèves et des enseignants dans les deux disciplines concernées. Il met en exergue les facteurs qui influent sur les performances des élèves et des enseignants et propose des pistes de réflexion et des actions en vue de relever les défis de la qualité du système éducatif.

Le séminaire national du Burkina Faso a permis aux acteurs et aux partenaires de s’approprier ces résultats et de discuter des pistes de réflexion permettant de parvenir à des propositions d’actions pertinentes, réalistes et réalisables pour améliorer les performances des élèves et des enseignants.